SULLY SUR LOIRE LE CHÂTEAU

Sully-sur-Loire est le seul château de la Loire construit directement dans son lit, ses douves sont isolées du fleuve par une levée artificielle. L’origine de la ville est liée à celle du pont, le château actuel constitue le seul attrait, il est mis en valeur par un festival de musique avec des concerts en juin et en juillet, il se déroule tous les ans dans le grand parc environnant, et attire de nombreux Parisiens.                               

    

                             RETOUR MENU                                                   

 D’allure médiévale avec son donjon du XIVe et ses tours rondes à mâchicoulis, remanié et restauré au XVe et XVIIIe siècles, le château a été possédé successivement par les barons de Sully, les ducs de la Trémoïlle. En 1602, la veuve de Claude de la Trémoïlle vendit le domaine à Maximilien de Béthune, baron de Rosny grand maître d’artillerie, et surintendant des finances du roi Henri IV.

Après la mort d’Henri IV, l’ancien ministre vient se retirer à Sully où il mène une vie somptueuse, fait construire la grosse tour ronde dite « de Béthune », élabore les plans de l’aménagement des douves, construit des murs tout autour ce qui leur donne un aspect carré.                           

La charpente de la salle supérieure du donjon date de 1363, (moyen-âge) elle n’a pas de toiles d’araignées, ni vers, ni pourritures. Cela tient au bois de châtaignier qui était utilisé ainsi qu’à la méthode de travail des charpentiers d’autrefois : « Les arbres étaient choisis entre (50 et 100 ans), écorcés sur pied, abattus en hiver, équarris en ne laissant que le cœur, laissés plusieurs années dans l’eau pour enlever la sève, séchés à l’air encore pendant cinq années, puis traités avec un désinfectant et assemblés de manière à ce que l’air circule partout ».

                          RETOUR MENU