POUTES MONISTROL   

                       ANCIEN BARRAGE                                               MAQUETTE DU NOUVEAU SEUIL

photos zoom 43

Histoire de l'actuel barrage                                     RETOUR MENU

Dans la vallée de l'Allier se situe le barrage de Poutès-Monistrol terminé en 1941.  Le 9 juillet 1918, une première autorisation est accordée à la compagnie électrique de la Loire et du Centre pour une retenue de 7 mètres de haut. Après une longue réflexion, le 14 janvier 1927 la compagnie qui n’avait toujours pas entrepris les travaux établit une nouvelle demande incluant les chutes de la rivière l’Ance du sud, et de son affluent la Virlange. Le dossier est rejeté le 26 février 1932, les contraintes piscicoles essentiellement sur l’Allier motivent le refus. Un comptage des zones de frai entre Brioude et Chapeauroux en dénombrent 152, dont 110 à l’amont de Poutès. 

La compagnie ne désarme pas, et, le 14 novembre 1938 le projet d’utilité publique est reconnu. Le 10 mai 1939 elle obtient la concession de l’ouvrage. Terminé en 1941, cet ensemble hydroélectrique qui comprend également le barrage de St-Préjet-d'Allier sur l'Ance du sud sont les seuls ouvrages importants sur l’Allier pour l’instant. (Hormis le seuil de la station de pompage de Naussac 2). E.D.F. en devient propriétaire après la loi de nationalisation et bénéficie de la concession depuis le 10 septembre 1956. D’une hauteur de 17 mètres, Poutès emmagasine 2,4 millions de m3, il possède un ascenseur à poisson ce qui permet de compter le nombre de saumons qui remontent le fleuve.

                             RETOUR MENU

Projet du nouveau seuil

Poutès barrage de 17 mètres de hauteur serait transformé en seuil d'environ 4 mètres (partiellement effaçable), en gardant une partie seulement de la production électrique. Au nom de la biodiversité (peu menacée dans ces gorges de l'Allier) on sacrifie une partie de "l 'électricité propre" produite par le barrage existant.

 EN TOUT PETIT  surtout pas de barrage (mot imprononçable).  Même si cela pouvait résoudre une minuscule partie de nos problèmes énergétiques. Ce sont les saumons qui vont être contents, mais combien remonteront ils au delà de Poutès-Monistrol 20 ou 150????? . le jeu en vaut-il la chandelle???...