LÉONARD DE VINCI

                   RETOUR MENU

                                   

François 1er fut également le protecteur des Arts, des Lettres, et des Sciences. C’est grâce à lui que la Loire a vu s’installer non loin de ses rives, à proximité d’Amboise au château du Cloux,   (aujourd’hui le Clos Lucé) Léonard de Vinci. Celui ci quitta sa toscane natale en 1516 à l’âge de soixante quatre ans, accompagné de Francesco Melzi, ainsi que d’un serviteur. Dans ses bagages, (il passe les Alpes à dos de mule) bien protégée dans une sacoche en cuir une certaine Mona Lisa, un portrait peint sur bois vers 1505, autrement dit la future Joconde exposée au Louvre à Paris. Sur les sentiers Alpins, il remarque la présence de fossiles marin, et pense désormais que la terre sera un jour recouverte par les eaux. Espérons que sur ce point précis, son génie visionnaire s’avérera faux. Il reste de nos jours de nombreux dessins de sa main qui représentent le déluge, et prouvent que cette idée funeste a hanté ses derniers jours.

Le manoir du Cloux était entouré de fortifications, c’était une maison en briques roses construite vers 1110, elle était la propriété d’un certain Etienne le Loup ancien marmiton anobli.

Le manoir fut ensuite acheté par Charles VIII le 2 juillet 1490 et devient domaine royal. Il le restera pendant deux siècles, Charles VIII fit alors construire à la fin du XVe siècle une chapelle en pierre de tuffeau pour la reine Anne de Bretagne qui pleurait ses enfants morts en bas âge. Plus tard, le jeune Duc d’Angoulême, futur François Ier  vient s’amuser à des jeux guerriers dans les jardins. Adulte il aime à y revenir, ce château représente la maison emblématique de la renaissance en France. En plus du grand Léonard de Vinci, il y fait venir peintres, architectes, poètes, tel Clément Marot, mais il n’oublie pas non plus sa favorite, la belle Babou de la Bourdaisière.

                    RETOUR MENU

En 1660, le manoir du Cloux devint le Clos-Lucé, depuis 1802 il est la propriété de la famille St Bris.

Léonard de Vinci y vécut sans peindre, 3 années de 1516 à 1519 et y finit ses jours. La chapelle royale du Clos-Lucé renferme trois superbes fresques, L’Annonciation, L’Assomption, et la Vierge de Lumière. Ces fresques furent réalisées par les disciples de Léonard de Vinci qui vécurent avec lui au Clos-Lucé. C’est peut être de la vierge de Lumière que vient le mot de « Lucé ».

Léonard de Vinci, avait été un visionnaire toute sa vie, ce sont des dizaines de machines extraordinaires, qui sont présentées au Clos-Lucé.

Génie militaire, il inventa notamment la mitrailleuse, à trois registres et à directions multiples. Le char d’assaut, blindé à quatre roues tracté par la force animale ou humaine.

Les machines à voler, le firent également rêver s’inspirant du vol des oiseaux il essayât de construire un planeur aux ailes inspirées de celles de la chauve souris. On peut également y admirer l’ancêtre de l’hélicoptère, l’idée de l’élévation verticale par pales inclinées est là exposée sous vos yeux.

Dans ses cartons, il y a bien d’autres dessins ou esquisses, par exemple : Des projets de canalisations ou de drainage, mais aussi de plans de villes construites sur différents niveaux, systèmes d’égouts, projets inachevés de mécanique, etc. 

                    RETOUR MENU