LA STERNE DE LOIRE

                                     

             La mouette rieuse                                              La sterne Pierregarin                     

Comment les reconnaître ! L’hirondelle de mer ou sterne Pierregarin ne doit pas être confondue avec les mouettes rieuses. La taille de la sterne varie entre 24 et 36 cm, son poids entre 45 et 150 g selon  qu’il s’agisse d’une espèce normale ou naine. 

                                RETOUR MENU

Lorsque l’on aperçoit une sterne sur le sable elle paraît couchée sur le ventre tant ses pattes sont courtes. En vol son envergure varie de 48 à 75 cm. Il faut voir comment elle procède pour se nourrir, elle rase les flots, replie brusquement ses ailes plongeant la tête la première entre brutalement dans l’eau toute entière, pour en ressortir avec un petit poisson pris entre son bec. Elle se nourrit également d’insectes ou bien de larves aquatiques.

Pour différencier l’espèce naine de l’autre, hormis sa taille on peut remarquer que la première a le bec jaune tandis que l’autre a le bec rouge, avec une pointe noire pour les deux. Ensuite on voit que les deux sternes ont une calotte noire, mais chez l’espèce naine elle vient buter contre un front blanc.

  La mouette rieuse, a une calotte marron.

Si la sterne fréquente les rives de Loire ou ses îles du mois d’avril à la fin août c’est uniquement pour se reproduire. Ensuite, elle va passer l’hiver en Afrique, au cap de Bonne Espérance soit un voyage de 12000 kilomètres.

Lors de la reproduction, après une parade nuptiale les couples se forment et nichent seuls ou en groupe. Les nids sont à même le sable, seules quelques brindilles en marquent l’emplacement. Deux à trois œufs sont pondus dans le nid, la couvée dure une vingtaine de jours. Après l’éclosion la jeune sterne s’essaie à voler dans le ciel de Loire, les progrès sont rapides car elle s’envolera d’ici fin août vers les plages Africaines et ne reviendra nicher en Loire qu’à l’âge de deux ans pour la sterne naine et trois ans pour l’autre espèce. 

                                RETOUR MENU

Au Sénégal ou au Ghana entre autres, une habitude veut que les enfants piègent les sternes pour s’amuser et en tuent ainsi des milliers. Chez nous les crues, et autres prédateurs : rats, chiens, pieds de baigneurs ou promeneurs, ont poussé les autorités compétentes à prendre des mesures de protection. Une route sur la levée de Loire , vous permet si vous êtes intéressés d’observer les sternes à la jumelle et d’admirer la Loire magnifique à cet endroit.