LA RIPISYLVE

                                      

La ripisylve, forêt riveraine dite de bois tendre, dans ses parties les plus humides avec saules, aulnes, ou de bois durs avec frênes, ormes et fayard. 

                        RETOUR MENU

On y trouve un coléoptère remarquable et protégé la Rosalie des Alpes (Rosalia alpina). Cet élégant longicorne de 20 à 40 mm compte parmi les plus beaux coléoptère, il est inféodé au hêtre (ou fayard).

                                           

La ripisylve, peut jouer entre autres comme les sables, le rôle de voie de pénétration. C'est le cas pour certaines fourmis arboricoles ou terrestres.

On y trouve également une espèce de papillon endémique au bassin de la Loire,  celle-ci (Archiearis tourangini) connue depuis 130 ans mais depuis peu espèce à part entière. C'est une petite géomètre de coloration brune et jaune vif. De mœurs diurnes elle vole à la cime des arbres au printemps. Son premier découvreur était Maurice Sand, le fils de Georges Sand.

                           RETOUR MENU